MAQUI D'ABI

STAGE A ABIDJAN

Mon idée était d'imaginer un maquis qui garderait l’ esprit de convivialité et de fête si caractéristique de ces lieux là mais également d'intégrer dans cet espace des coins plus intimes,
c'est-à-dire moins bruyants où peuvent se retrouver de plus petits groupes. Une allée centrale dessert des îlots. Chacun est unique mais tous sont faits de matériaux récupérés. Il en va de même pour le reste du maquis.


Abidjan est une ville en expenssion, les constructions tendent à effacer la nature autrefois plus riche. C’est pourquoi j’ai decidé d’inclure de la végétation tout autour des îlots. On retouve l’esprit plus collectif du maquis traditionnel à l’entrée de celui-ci. L’accès donne par ailleurs sur la rue
principale afin d’attiser la curiosité des passants.